Parisculteurs Saison 1
Les 33 sites lauréats de l'Appel à projets


(3) Les sites lauréats des XVe, XVIe, XVIIe et XVIIIe arrondissements



La Ville et ses partenaires se mobilisent pour végétaliser 100 hectares de bâti d’ici 2020 dans la capitale, dont un tiers consacré à l’agriculture urbaine. L’acte fondateur de cette ambition a été le 11 janvier 2016 la signature de la charte Objectif 100 hectares. Elle a réuni 33 entreprises, acteurs publics et parapublics propriétaires parisiens engagés aux côtés de la ville pour contribuer à la végétalisation du bâti parisien et le développement de l’agriculture urbaine. L'appel à projets Parisculteurs saison 1 est une traduction concrète de cette charte.
Il a porté l’ambition de démonstration et d’accélération des initiatives parisiennes d’agriculture urbaine et de végétalisation sur les toits, façades et murs, avec ces 33 équipes pluridisciplinaires, choisies parmi les 144 projets candidats, qui ont été désignées lauréats, afin de développer des projets d’agriculture urbaine et de végétalisation du bâti du patrimoine de la ville, du département et des partenaires.

Les sites lauréats des XVe, XVIe, XVIIe et XVIIIe arrondissements


Source : Mairie de Paris © Christophe Noël

Rue de Lourmel (XVe)
Mugo - La ferme de Lourmel

La ferme de Lourmel est conçue avec 2 scénarios de ferme productive qui seront soumis à la concertation par le porteur de projet et le partenaire :

  • le premier favorise l'appropriation du lieu et des productions par une association d'habitants, à créer, pour produire des tisanes et fruits. L'année est ponctuée par l'accueil temporaire d'animaux de la ferme et des animations/formations. Il s’agit d’un projet de cultures low-tech proposant des plantes aromatiques, l’implantation d’un verger, une houblonnière, des fleurs à couper... La production est destinée à une consommation locale, et la boutique Boucicaut fleurs de Mugo pourra être mise à disposition pour vendre les fleurs et tisanes produites. La ferme de Lourmel pourra également accueillir une AMAP pour vendre les productions agricoles.
  • le second favorise la production de fleurs coupées exploitée par Mugo. Dans le cadre de ce scénario d'exploitation, le projet propose une production de 4,71 U/m2 de fleurs coupées/par an, en bacs de culture et/ou pleine terre. Environ un tiers d’emploi en équivalent temps plein sera créé par ce projet.

Cet espace vert intérieur de 5 000m² fait l’objet d’une requalification. Dans ce cadre, Gecina met ce site à disposition pour repenser l’aménagement paysager et y installer un projet d’agriculture urbaine. Le projet devra prendre en compte la dimension paysagère de l’espace et le contexte dans lequel il s’inscrit : optimiser la surface accessible et non accessible par les résidents, les chemins d’accès...

Une partie des terres en place peut recevoir des cultures de pleine terre, alimentaires ou non. Néanmoins, des analyses de végétaux sont recommandées. Une autre partie des terres en places n’offre pas les qualités d’une terre végétale et ne peut recevoir en pleine terre que des cultures non-alimentaires. Sur la base du projet et des usages envisagés, une étude de risque sanitaire pourra s’imposer pour garantir la compatibilité du site.
La parcelle recevra la construction neuve d’une résidence étudiants mais la terre pourrait être réutilisée sur d’autres espaces par exemple après décapage ou retrait et évacuation des terres moins adaptées à la culture, sous la responsabilité du porteur de projet.

148 rue de Lourmel - Agriculture urbaine - Terrain naturel
Ensemble de la parcelle : environ 3700 m²
Source : Mairie de Paris © Christophe Noël

Source : Mairie de Paris © Christophe Noël

Rue du Dr Roux (XIVe) :
Tisanes Urbaines - Un jardin des simples en cœur d'îlot

Un jardin des simples en cœur d'îlot est un projet de culture d'aromatiques en pied d'immeuble autour duquel les habitants pourront venir jardiner ou participer à des activités organisées par le porteur de projet. Le modèle économique repose sur l'apport financier annuel du groupe Pasteur Mutualité et la vente des aromatiques au restaurant de la Villa M, adjacente au site. Il s’agit d’un projet de cultures low-tech - en bacs ou pleine terre - de tisanes - camomille, consoude, lavande... - ainsi que de production de miel : 140 à 280 kg/an. Le projet créera un emploi et demi en équivalent temps plein.

L’ensemble d’un espace vert intérieur du XVe arrondissement, disposant de parties en pleine terre, en bacs de terre végétale ou de parties libres de toute végétation est mis à disposition. Une réfection d’étanchéité de l’ensemble de l’espace situé sur dalle de parking est prévue à l’horizon 2019-2020, ce qui impose au porteur de projet d’installer un projet en partie temporaire ou démontable facilement. L’ensemble de l’espace peut être voué à un projet d’agriculture urbaine, tout en prenant en compte la dimension paysagère de l’espace et le contexte dans lequel il s’installe : optimiser la surface accessible et non accessible par les résidents, les chemins d’accès... Les éléments verticaux de la toiture de l'immeuble sont également mis à disposition.

Une première partie des terres en place peut recevoir des cultures de pleine terre, alimentaires ou non. Néanmoins, des analyses de végétaux sont recommandées.
Une autre partie des terres en places n’offre pas les qualités d’une terre végétale et ne peut recevoir en pleine terre que des cultures non-alimentaires. Sur la base du projet et des usages envisagés, une étude de risque sanitaire pourra s’imposer pour garantir la compatibilité du site.
Une troisième partie des terres en place ne pourra pas faire l’objet de cultures alimentaires de pleine terre ou nécessitant un travail du sol régulier. Afin de limiter l’envol de poussières, un couvert végétal devra être constamment maintenu.

Ensemble de la parcelle : environ 3700 m²
Espace sur dalles de parking : environ 2400 m² dont 50% en bacs de terre exploitable
50 cm de terre végétale
Toit : seuls les éléments verticaux sont exploitables, environ 100 m², pour une structure de végétalisation légère. Des bacs de terre d'une profondeur de 30 cm environ pourront être installés au pied des façades, sous réserve de vérification des charges admissibles.

10 rue du Docteur Roux - Agriculture urbaine - Toit-terrasse - Pleine terre
Source : Mairie de Paris © Christophe Noël


Rue Lacordaire (XVe)
Mugo - La campagne

La campagne propose un projet déclinant plusieurs aspects de l’agroécologie, de la fauche tardive à l’agroforesterie. Au jardin nord, dans le jardin en fleurs, les visiteurs pourront trouver des roses, fougères et sauges. Un autre espace évoquant le bocage offrira une variété de céréales et légumineuses. Le jardin sud sera laissé en jachère et accueillera une expérimentation de phytorémédiation. Le projet créera un emploi en insertion à mi-temps.

En bordure de la ZAC Boucicaut dans le XVe arrondissement, le long de la rue Lacordaire, 600 m² d’un espace sur la dalle d’un parking résidentiel en sous-sol, s’apparentant à de la pleine terre, sont proposés pour un projet de végétalisation ou d’agriculture urbaine. L’objectif est d’aménager et de dynamiser ce site actuellement ouvert sur l’espace public. Élogie s’engage à concevoir et financer la clôture de l’espace si nécessaire.

Profondeur de terre : 65 cm dans les jardinières - terre + graviers -, 300 cm dans les fosses d'arbres

Pollution :

  • Bac 1 et bac 2 : Compte tenu de la présence de polluants, ce site ne pourra pas faire l’objet de cultures alimentaires de pleine terre ou nécessitant un travail du sol régulier. Afin de limiter l’envol de poussières, un couvert végétal devra être constamment maintenu. L’entretien du site, dans les conditions ainsi définies, n’exigera pas d’autres précautions que celles habituellement préconisées pour les activités de jardinage ; port de gants.
  • Bac 3 : Le matériau en place n’offre pas les caractéristiques d’une terre végétale. Compte-tenu de ses concentrations en polluants, il n’a pas vocation à recevoir des cultures de pleine-terre – alimentaires ou non - y compris avec un amendement. Pour éviter les risques sanitaires liés à l’ingestion de particules terreuses et/ou à l’inhalation de poussières, des dispositions devront être prises pour l’isoler des substrats rapportés et/ou des activités réalisées sur le site.
Près de l’école en meulière, et du nouveau quartier de la ZAC Boucicaut, les parisiens et visiteurs vivent avec La Campagne un moment ressourçant et créatif à deux pas de chez eux.

rue Lacordaire - Toit-terrasse - Végétalisation - 520 m² exploitables / 590 m²

Réservoir de Grenelle (XVe) :
Cécile Roux - Green'elle

Green'elle est un projet d’exploitation aquaponique produisant des légumes et poissons d'eau douce. Les structures aquaponiques seront installées dans les bassins. Cela permettra une production annuelle de 30 tonnes de fruits et légumes sur 1 500 m² de maraîchage hors-sol - hiver : roquette, salade, épinard, et été : tomates, haricots verts, aubergine... - et 3 tonnes de poissons - perches et carpes - sur 400 m² d'aquaculture. La vente pourra se faire au marché de la rue de la convention, via des paniers sur abonnement pour les membres de l’association de riverains, via un web marchand et aux restaurants. Le projet créera un emploi en équivalent temps plein.

Eau de Paris propose le réservoir de Grenelle situé dans le 15e arrondissement pour un projet d’agriculture urbaine. Ce site dispose de deux bassins d’une surface de 1000 m² et d’une capacité de 3000 mètres cube chacun, ainsi que d’un sous-sol soutenu par une structure voûtée d’une esthétique remarquable.

Bassins en eau non recouverts : 1 500m² chacun = 3 000m² exploitables ; 3 200m3 par bassin
Surface comprenant le chemin d’accès et les logements d’astreintes : 1000 m²
Cave : 780 m², 645 m² sans les piliers Bassins à environ 3.5 mètres de hauteur

125 bis rue de l'Abbé Groult - Toit-terrasse - Agriculture urbaine
Source : Mairie de Paris ©
Jean-Pierre Viguié


Source : Mairie de Paris © Jean-Pierre Viguié

Collège Eugène Delacroix (XVIe) :
Agripolis - Une ferme urbaine pédagogique

Le projet Une ferme urbaine pédagogique propose un système de culture aéroponique productif et réplicable. L'activité de production sera couplée à des animations et sessions pédagogiques - apprendre le cycle des plantes, jardinage et repiquage... - à destination des élèves de l’établissement. La production annuelle est estimée à 83,2 tonnes de 50 espèces de légumes, ainsi que des fleurs coupées dont 5 variétés de salade, 4 variétés de tomates, courgettes, concombres, aubergines, piments, des aromatiques - basilic, coriandre -, des choux, des légumes d’hiver - chou chinois, potimarron -, fraises… Cette production sera destinée principalement aux restaurants collectifs scolaires des alentours. Un tiers d’emploi équivalent temps plein sera créé par le projet.

Les deux toits-terrasses de ce collège du XVIe arrondissement totalisent près de 1 200m² de surface exploitable et bénéficient d'une excellente exposition. Situé dans un quartier calme, ce site est idéal pour un projet d'agriculture urbaine. Ce site fait partie du collège Janson de Sailly.

13/15 rue Eugène Delacroix - Toit-terrasse - Agriculture urbaine


Terrasse A : environ 700 m² exploitables - Source : Mairie de Paris © Christophe Noël

Bâtiment administratif rue du Pré (XVIIIe) :
Toit Tout Vert - L’agriculture à tous les étages

L’agriculture à tous les étages propose l'implantation d'une serre de 1 800m² produisant des légumes, fruits et champignons. Elle est accompagnée d'une prairie non productive, d’un jardin de petits fruitiers - framboises - et d’un rucher de 20 ruches. La production attendue est de 90 tonnes de fruits, légumes et champignons ainsi que 2,5 tonnes de framboises et 360 kg de miel par an. Les productions seront vendues sous forme de paniers qui pourront inclure des produits issus du maraichage péri-urbain biologique. Ce projet créera 8 emplois équivalent temps plein.

Quatre terrasses exceptionnelles totalisant près de 6 000 m² de surface disponible, d’un bâtiment administratif de la Ville de Paris, sont mises à disposition. Le site, au cœur d’un quartier en transformation, bénéficie d’un accès immédiat aux infrastructures de transport et d’une excellente exposition.


Terrasse A’ : environ 2900 m² - Terrasse A : environ 560 m²
Terrasse B : environ 1800 m² - Terrasse C : environ 400 m²

11 rue du pré - Toit-terrasse - Agriculture urbaine

Parking Raymond Queneau (XVIIIe)
Cycloponics - La caverne

La caverne est un projet de micro-ferme urbaine en sous-sol, à la fois productive et participative. La ferme comprendra 3 types de culture : champignons sur marc de café, maraîchage sur compost et sous LED et culture verticale de micro-pousses. Le projet combine des systèmes low-tech et high-tech. Une production de 30 000 kg de fruits et légumes ainsi que 24 000 kg de champignons est attendue par an, et sera vendue notamment aux habitants et riverains. Ces derniers seront également sensibilisés au tri des déchets organiques. Ce projet créera 8 emplois en équivalent temps plein.

ICF La Sablière réserve le 2e sous-sol d’un parking, situé dans le XVIIIe arrondissement, d’une surface de 2 900 m2 à un projet d'agriculture urbaine. Il sera accessible par voie piétonne et, si besoin, par un véhicule. Le bailleur souhaite que les habitants de la résidence puissent bénéficier en partie de la récolte issue du projet agricole. Ce projet entre dans la démarche d’ICF de développer les services à ses locataires. Ce site présente de forts enjeux sociaux et économiques locaux.

26 rue Raymond Queneau - Souterrain - Agriculture urbaine - 2900 m² exploitables


Facteur Graine Source : © Sarah Langinieux - Cityside

Poste Immo propose le toit terrasse d’un de ses bâtiments techniques situé dans le XVIIIe arrondissement de Paris. Cette terrasse de 700 m2 est fortement ensoleillée.

Facteur Graine est une association composée de personnels - postiers essentiellement - de La Poste. Ces bénévoles se sont associés à une start-up de l’agriculture urbaine, Culture en Ville, afin d’assurer l’installation et le lancement de l’exploitation. Les membres de l’association sont engagés dans des projets d’Amap, de récupération et fabrication durable ou des Incroyables Comestibles. La start-up Culture en Ville exploite notamment 200 m² de bacs de culture sur le site de la maison de la RATP, Quai de la Râpée. Des partenariats futurs sont évoqués avec d’autres acteurs de l’agriculture urbaine comme Veni Verdi, La Sauge, la Ferme de Paris et l'École du Breuil.

18 boulevard de la Chapelle - Toit-terrasse - Agriculture urbaine

Poste Immo Chapelle (XVIIIe)
Facteur Graine - Les Permaculteurs de la Chapelle

Les Permaculteurs de la Chapelle est un projet de potager pédagogique et productif, intégrant une participation active des employés de La Poste. Son modèle économique est basé sur la vente des produits aux employés de la Poste, des animations et des événements. Il s’agit d’un projet low-tech de cultures en bacs dont les techniques s’inspirent des principes de la permaculture. Une production de 1 530 kg de fruits et légumes - tomate, courgette, courge, concombre, haricot, aromates, légumes feuilles, mâches, épinard, fraises, poivrons, aubergines… - ainsi que de 300 pots de 250 ml de miel est prévue. Deux emplois en équivalent temps pleins sont créés par ce projet.

Environ 700m² exploitables

Facteur Graine Source : © Sarah Langinieux - Cityside
Facteur Graine Source : © Sarah Langinieux - Cityside

Facteur Graine Source : © Sarah Langinieux - Cityside

Facteur Graine Source : © Sarah Langinieux - Cityside
Objectif 100 hectares : Entreprises et partenaires publics mobilisés pour végétaliser Paris

La Ville et ses partenaires se mobilisent pour végétaliser 100 hectares de bâti d’ici 2020 dans la capitale, dont un tiers consacré à l’agriculture urbaine. L’acte fondateur de cette ambition a été le 11 janvier 2016 la signature de la charte Objectif 100 hectares. Elle a réuni 33 entreprises, acteurs publics et parapublics propriétaires parisiens engagés aux côtés de la ville pour contribuer à la végétalisation du bâti parisien et le développement de l’agriculture urbaine.

Appel à projet Parisculteurs saison 1

Traduction concrète de cette charte, l'appel à projets Parisculteurs saison 1 a porté l’ambition de démonstration et d’accélération des initiatives parisiennes d’agriculture urbaine et de végétalisation sur les toits, façades et murs. Ce sont ainsi 33 équipes pluridisciplinaires, choisies parmi les 144 projets candidats, qui ont été désignées lauréats, afin de développer des projets d’agriculture urbaine et de végétalisation du bâti du patrimoine de la ville, du département et des partenaires.

  • Signature de la charte Objectif 100 hectares en mars 2017
    En 2017, 41 nouveaux partenaires ont rejoint la Ville en adhérant à la charte Objectif 100 hectares.
  • Appel à projets Chapelle International
    Site emblématique de plus de 7 000 m², bâti sur mesure pour accueillir un projet d’agriculture urbaine, Chapelle International fait l’objet d’un appel à projet dédié lancé en juillet 2017.
  • Appel à projet Parisculteurs saison 2
    Dans la continuité de la saison 1, la Ville de Paris et ses partenaires, ont lancé un nouvel appel à projets Parisculteurs saison 2 centré sur la thématique de l’agriculture urbaine. Particularité de cette nouvelle édition, des copropriétés dont le potentiel à l’échelle de Paris est important, sont associées à la démarche.


. Parisculteurs Saison 1

La charte
Objectif
100 hectares





Les 74 signataires de la charte
Accor Hotels Arena, Arcade, Bouygues Immobilier, Compagnie de Phalsbourg, CPCU, Eau de Paris, Elogie/SIEMP, Enedis, France habitation, Gecina, GRDF, Groupe SOS, Habitat social français, ICF La Sablière, Immobilère 3F, JCDecaux, Société LeTROT, LogiRep, Monoprix, Nexity, Ogic, Opéra Bastille, Paris Habitat, Poste Immo, RATP, RIVP, Saint-Gobain, SAEMES, SEMAEST, SNCF, SNI, Tishman Speyer. Ville de Pantin, Ville de Saint Denis, Théâtre de la Colline, Accor Hotels, AgroParistech, APHP - Robert Debré, BHV, Groupe Carrefour, CDC BIODIVERSITE, CENTRE GEORGES POMPIDOU, CROUS de Paris, EIFFAGE CONSTRUCTION, EFIDIS, Elior, ERIGERE, Franprix / Groupe Casino, Galeries Lafayette Hausmann, La GARDE REPUBLICAINE, Hexagona-CIEH, Hotel holiday inn Express - Paris - Canal de la Villette, Hyatt Paris Madeleine, Le cordon bleu Paris, LE MANDARIN ORIENTAL, LVMH, MNHN, Natixis, Printemps Haussmann, Sogaris, UNIBAIL RODAMCO, Université Sorbonne Nouvelle - Paris 3, SCCA (copro Alésia), Viparis, Adoma, Park Hyatt Paris Vendôme, Radio France, Réunion des musées nationaux et du Grand Palais des Champs-Elysées, Foncière des Régions, SEMAPA, Universcience, Université Panthéon-Sorbonne / Sorbonne développement durable
.

parisculteurs.paris